Baco, la voix de Mayotte est de retour après un temps de silence et de recherche, avec un album évènement « Rocking My Roots ». Le chanteur mahorais nous livre un opus en 3 volets qui illustrent son style unique, le ‘R’n’G’, alliant ses influences urbaines ‘rock, reggae, rap’ au ‘Goma’, rythmes ternaires des percussions traditionnelles.

Sur un socle d’hommage à la diaspora du peuple noir, le 1er volet est dédié au style pur de cette combinaison, alors que le 2ème volet restitue la diversité des styles désormais universels de cette même diaspora. Le 3ème volet est un live totalement R’N’G enregistré au Stade de Mayotte. Avec Urban Plant, un live band de musiciens émérites, il sera en tournée dans toute la France.

Son 1er single Désolé les enfants : quand la faune et la flore de son Île se sont faites dévorer par le béton en l’espace de 30 ans, quand le monde s’auto asphyxie par ses propres actions, Baco reboise les consciences à travers son Reggae & Goma.

BACO, LE CHANT DE L’AME METISSEE

Durant de nombreuses années, le musicien, auteur, compositeur, s’est illustré en leader activiste de la culture mahoraise. Son credo, faire vivre l’héritage de sa musique traditionnelle, et de la contribution des musiques noires au patrimoine des musiques actuelles. Entre rock et reggae, blues et folklore traditionnel, Baco nourrit des multiples rencontres et collaborations avec des artistes comme : Keziah Jones, Hanifa Walidah (de Brooklyn Funk) ou encore Earl Blaize… Son album « Karalala » se vend à près de 200 000 exemplaires.